Rechercher
S'abonner
Menu
S'abonner
En ce moment :

Il sort de sa ferme avec son camion sans se douter qu'il vient de commettre l'irréparable

1/3 - Il sort de sa ferme avec son camion sans se douter qu'il vient de commettre l'irréparable
Tragique ! Un père de famille a accidentellement écrasé et tué son fils de 3 ans le 3 août 2021.

Tragique ! Un père de famille a accidentellement écrasé et tué son fils de 3 ans le 3 août 2021. L'enfant jouait avec son vélo devant sa maison, dans la région de Clynderwen, dans le Pembrokeshire.

Rien de pire que de perdre un enfant. Autant le dire, le chagrin de Guto Jenkins, 32 ans, est sans pareil. En effet, ce fermier vivant dans la région de Clynderwen, dans le Pembrokeshire, a écrasé et tué accidentellement son fils de 3 ans, Ianto Jenkins, rapporte The Sun, selon une enquête menée le 12 septembre dernier. Le média rapporte que ce père de famille n'avait pas vu le petit garçon dans les rétroviseurs de son camion pick-up. Guto Jenkins était de sortie pour effectuer une livraison quand l'incident est survenu. Le petit Ianto Jenkins aurait subi un traumatisme crânien mortel, rapporte The Sun.

Dans un communiqué, Guto Jenkins avait déclaré qu'initialement, il avait prévu d'emmener son fils avec lui pour la livraison. Seulement, le petit garçon aurait changé d'avis puisqu'il voulait jouer au vélo avec ses cousins. Au tribunal correctionnel de Pembrokeshire et Carmarthenshire, Guto Jenkins, 32 ans, a déclaré qu'il avait scruté les environs avant de monter dans son camion. "Satisfait de la sécurité, je me suis éloigné en avant et j'ai remonté la route. Je n'ai pas vu Ianto près de la Volkswagen ou de la remorque", avait-il expliqué. "J'étais convaincu que la voie était libre et que je pouvais m'éloigner en toute sécurité. Je ne l'ai vu à aucun moment, même si j'ai vérifié dans mon rétroviseur et par-dessus mon épaule", avait-il ajouté. "Je n'ai rien vu, entendu ou senti d'inhabituel. J'ai reçu un appel de ma mère me disant que Ianto était mort. C'était le pire appel de ma vie", avait-il conclu, bouleversé.

Il n'avait même pas quitté la ferme quand il a reçu l'appel

Guto Jenkins est divorcé de la mère de son fils de trois ans. Devant la Cour, il avait annoncé qu'il n'avait même pas encore quitté la ferme familiale quand il reçut cet appel horrible de sa mère.  "Je n'ai aucune idée de la façon dont Ianto a été frappé. Je ne sais pas quelle partie de la remorque l'a frappé", avait-il expliqué. "J'ai encore des flashbacks. Il n'y a pas un jour qui passe sans que je pense à Ianto et aux circonstances de sa mort à l'âge de trois ans", toujours selon lui. Ce père de famille, très choqué et surtout profondément blessé, n'a cessé de souligner sa douleur devant le tribunal.

"C'est un cauchemar éveillé avec lequel je vivrai pour le reste de ma vie. La douleur et la culpabilité ne disparaîtront jamais", avait-il continué dans son élan. Bien entendu, une quête a été menée suite à cette tragédie. Cette enquête a permis de déterminer que le petit Ianto Jenkins et sa sœur étaient avec leur père dans la ferme laitière familiale. La grand-mère Menir Jenkins, 61 ans, avait confié qu'elle travaillait sur son ordinateur dans la ferme quand la sœur du garçon Seren, est entrée et avait crié : "Mamu Ianto est mort".

"Je le voyais allongé sur le sol et je pensais qu'il était tombé de son vélo"

La grand-mère avait expliqué qu'elle n'avait pas cru la petite fille puisqu'elle pensait qu'un enfant était toujours dramatique et avait tendance à exagérer. C'est en découvrant le petit garçon gisant sur terre qu'elle a su la vérité. "Je le voyais allongé sur le sol et je pensais qu'il était tombé de son vélo et s'était écorché le genou, mais quand je me suis approchée et que j'étais à quelques centimètres, j'ai vu que l'arrière de sa tête était ouvert", avait-elle expliqué.

Toujours sous le choc, Menir Jenkins a alors recouvert le corps sans vie de son petit-fils avec une serviette avant d'appeler directement son père afin de lui annoncer l'horrible nouvelle. Ce n'est qu'après qu'elle a contacté la mère du petit Ianto, Chloe Picton, 27 ans. "Je lui ai dit que j'étais vraiment désolée, que c'était si tragique, je l'ai serrée dans mes bras et elle m'a serrée en retour. Elle n'arrêtait pas de dire 'Je ne peux pas le croire, je veux voir mon bébé'", raconte Menir Jenkins.

À propos de l’auteur
Ivàn
Ses derniers articles
    2/3 - Il sort de sa ferme avec son camion sans se douter qu'il vient de commettre l'irréparable
    L'enfant jouait avec son vélo devant sa maison, dans la région de Clynderwen, dans le Pembrokeshire.
    3/3 - Il sort de sa ferme avec son camion sans se douter qu'il vient de commettre l'irréparable
    C'est la sœur du petit garçon qui a découvert son corps et l'a dit à sa grand-mère.
    Précédent
    Suivant
    1 commentaire
    Lucide  Le 23/09 à 20:14

    "Ouf, j'ai calé, mais ce n'était pas l'embrayage..."