Rechercher
S'abonner
Menu
S'abonner
En ce moment :

Saône-et-Loire : elle se fait passer pour un médecin, se fait prendre et remet le couvert dans une autre profession

1/3 - Médecin
Samantha Avril a exercé la profession de médecin illégalement entre mai et septembre 2020.

Une femme qui avait exercé illégalement la profession de médecin a postulé pour des études d'enseignant avec des fausses références. Une plainte a été déposée à son encontre, a indiqué BFMTV, le jeudi 22 septembre 2022.

Samantha Avril n'en n'est pas à sa première tentative. Après s'être fait passer pour un médecin et avoir été arrêtée en septembre 2020 pour avoir exercé illégalement la profession, la femme a tenté de postuler au sein de l'Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (Inspé) de Mâcon pour intégrer des études d'enseignant, comme l'a révélé BFMTV, le jeudi 22 septembre.

En effet, l'Université de Bourgogne a indiqué que la femme avait déposé son dossier de candidature avant qu'ils ne constatent "des documents faux et des diplômes usurpés". Selon les premières informations, elle avait décidé d'utiliser un alias pour s'inscrire au Master "métiers de l'enseignement". Selon le parquet de Dijon, une plainte a été déposée par l'Université de Bourgogne.

Samantha Avril avait déjà pratiqué illégalement la médecine

Entre mai et septembre 2020, Samantha Avril avait exercé en tant que médecin à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, grâce à de faux diplômes. Après découverte de la supercherie, elle avait été interpellée et doublement mise en examen pour "pratique illégale de la médecine, mise en danger de la vie d'autrui, blessures involontaires, faux et usage de faux" ainsi que pour "escroquerie". Les familles de deux patients morts après l'avoir consulté s'étaient portées parties civiles. La femme d'une des victimes avait notamment dénoncé des "prescriptions hasardeuses" de la part de la fausse médecin, assurant qu'elle avait encouragé son patient à arrêter son traitement quotidien pour ses difficultés cardiaques, avant qu'il ne meure.

Après avoir été libérée sous contrôle judiciaire et avec interdiction d'exercer toute activité médicale à la fin du mois de janvier 2021, Samantha Avril avait de nouveau été placée en détention le 22 octobre 2021. Cette fois, elle était accusée d'avoir violé son contrôle judiciaire en postulant sur un site de recrutement de médecins. Finalement, la femme avait une nouvelle fois été libérée sous contrôle judiciaire, le 24 décembre 2021.

La fausse médecin serait une "malade psychiatrique".

Avant de tenter d'intégrer des études d'enseignant ou encore d'exercer le métier de médecin illégalement, Samantha Avril avait déjà attiré l'attention en tentant de s'inscrire à l'Ordre des infirmiers avec un faux diplôme d'infirmière. Si Alain Guignard, l'avocat de la fausse médecin, n'a pas réagi à la plainte récemment déposée à son encontre, il avait alerté sur le profil psychologique de sa cliente quand elle avait été renvoyée en détention en octobre 2021.

Après le jugement de Samantha Avril, il avait déclaré : "Je suis scandalisé (...) Deux expertises psychiatriques ont conclu à l'altération de son discernement". Finalement, l'avocat avait expliqué que la fausse médecin était une "malade psychiatrique" qui entendait des voix qui lui disaient d'être médecin. Il avait finalement confié : "Elle a fait une nouvelle crise d'angoisse et a consulté un site de recrutement. Ce n'est pas la prison qu'il lui faut, mais un suivi psychiatrique plus poussé". En effet, après plusieurs hospitalisations et une évaluation psychologique, Samantha Avril avait été déclarée schizophrène. Le signalement de l'Université de Bourgogne pourrait faire avancer les choses et permettre à la femme d'avoir un vrai suivi psychologique.

À propos de l’auteur
CM
Ses derniers articles
    2/3 - Diplôme
    Elle avait falsifié des diplômes afin de pouvoir exercer. Durant l'exercice illégal du métier, deux de ses patients étaient morts.
    3/3 - Enseignant
    Récemment, elle a déposé un dossier de candidature avec des diplômes usurpés afin d'intégrer des études d'enseignant au sein de l'Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (Inspé) de Mâcon.
    Précédent
    Suivant
    1 commentaire
    anonyme  Le 23/09 à 07:33

    Je ne comprends qu'avec toutes les possibilités que nous offre Internet on puisse se laisser berner... Il est très facile de chercher le CV d'une personne...